Femme assise à un bureau avec les deux pointant vers elle
Blog
Travail hybride
La productivité

Les effets psychologiques du micro-management et leur impact sur l'entreprise

Publié :

22 novembre 2022

Mis à jour :

16 juin 2023

En tant que responsable d'une main-d'œuvre hybride, comment gérez-vous le fait de ne pas voir vos employés ou de ne pas superviser leurs tâches en personne ? Faites-vous confiance  à leurs capacités ou contrôlez-vous chaque processus dans les moindres détails ? Croyez vous que la microgestion a des effets sur la psyché de vos collaborateurs  et sur la réussite de votre équipe ? Diriger virtuellement une équipe est une grande nouveauté qui nécessite quelques ajustements pour en assurer le succès. Permettre une plus grande flexibilité au travail favorise le moral et la satisfaction desemployés, ce qui est essentiel pour répondre aux critères d'un lieu de travail moderne et créer une équipe prospère. Malheureusement, alors que le travail hybride est censé offrir plus d'autonomie aux travailleurs, les pratiques de microgestion ont tendance à augmenter. Pour vous aider à comprendre les risques de ce style de leadership néfaste, nous allons explorer les effets négatifs du micromanagement et en apprendre davantage à ce sujet.

Quels sont les effets psychologiques de la microgestion ?

Perte de créativité

Souvent, les micromanagers ont besoin de contrôle parce qu'ils sont perfectionnistes, très organisés et motivés par le succès. Malheureusement, ces qualités peuvent devenir des faiblesses si elles ne sont pas bien équilibrées. Du point de vue de l'employé, le fait d'être constamment bridé détruit l'innovation et l'ingéniosité. Lorsque ses moindres faits et gestes sont contrôlés, il n'y a plus d'espace pour l'autonomie et la créativité. Peu à peu, ils cessent de prendre des initiatives, renoncent à proposer de nouvelles idées et se contentent d'exécuter les tâches qui leur sont demandées. 

Manque de confiance

En plus de perdre leur créativité, les employés peuvent également perdre confiance en eux et en leurs capacités. Imaginez que vos supérieurs veuillent connaître toutes les tâches que vous entreprenez et la manière dont vous les accomplissez : vous sentiriez-vous en confiance ? Les micromanagers exercent un contrôle excessif sur chaque étape d'un processus, ce qui génère souvent un sentiment de ne pas être dignes de confiance et une remise en question des compétences. Bien qu'embauchés pour leur expertise, les employeurs commencent à douter de leurs capacités avec ce type de leadership. S'ils sont considérés comme fiables, compétents et qualifiés pour leur travail, ils se demandent alors pourquoi chaque détail de leur travail doit être systématiquement approuvé.

Frustration et déception

Les micro-managers peuvent ne pas se rendre compte des conséquences de leur comportement et penser que c'est la meilleure façon d'aider leurs collaborateurs. Malheureusement, ce type de management produit l'effet inverse. Les employés veulent qu'on leur fasse confiance pour leur expertise, qu'ils développent leurs compétences et qu'on reconnaisse leurs points forts. Mais dans un environnement microgéré, ces attentes ne sont pas satisfaites. Au lieu de voir les membres de l'équipe s'épanouir, ils sont frustrés et déçus. Ils souhaitent avoir plus d'autonomie, pouvoir prendre des initiatives et faire des erreurs afin d'apprendre et d'évoluer.

👋 Demandez une démo gratuite de l'application deskbird et découvrez les avantages du logiciel de réservation de bureaux dans un environnement de travail hybride !

Échec de la croissance personnelle et professionnelle 

Du point de vue du micromanager, les résultats de son travail ne peuvent être que positifs, et les résultats négatifs (échec, mauvaises performances, plaintes des clients) ne sont pas envisageables. C'est pourquoi il s'immisce dans tous les processus et surveille de près chaque action des membres de son équipe afin de s'assurer que les résultats sont parfaits. Si l'échec n'est pas une chose que les managers devraient souhaiter, il permet néanmoins aux individus et aux entreprises de se développer. Un manager qui ne permet pas à ses collaborateurs de connaître l'échec et qui ne s'assume pas la responsabilité, c'est un manager qui empêche à ses équipes de s'épanouir sur le plan personnel et professionnel. 

Le sentiment d'être utilisé et non valorisé

Malheureusement, en se concentrant autant sur les résultats, les micromanagers pourraient être moins attentifs à leur équipe. En s'investissant dans de petites tâches, ils pourraient alors penser qu'ils font preuve de disponibilité et de soutien envers leurs collègues. Mais les employés subissant une telle approche intrusive ne se sentent pas soutenus. C'est plutôt le contraire. Ils ne se sentent pas valorisés et ont l'impression que leur supérieur ne les croit pas assez dignes de confiance ou compétents pour avoir plus d'autonomie. Les employés microgérés peuvent avoir l'impression d'être considérés uniquement comme un moyen d'atteindre des objectifs, sans être reconnus pour leurs compétences.

Perte du lien avec le lieu de travail

Enfin, nous parlons souvent de l'importance du lien avec le lieu de travail. Se sentir connecté au lieu de travail signifie construire un lien fort avec son travail, l'entreprise et ses collègues. Mais les employés perdent ce sentiment lorsqu'ils sont frustrés par la structure et les processus organisationnels, ou déçus par les dirigeants. C'est particulièrement vrai s'ils commencent à perdre confiance en eux et se sentent bloqués dans leur carrière sans avoir la possibilité de développer leurs compétences. Comme nous allons le voir, cette situation a des répercussions négatives sur la main-d'œuvre et l'entreprise dans son ensemble.

👉 Comment gérez-vous votre espace de travail avec une main-d'œuvre flexible ? Consultez notre calculateur de bureau hybride pour découvrir comment optimiser l'espace et ainsi économiser des coûts !

Homme avec la tête dans les mains à un bureau
Un homme dépassé au travail.

Quels sont les effets négatifs de la microgestion sur une organisation ?

Incapacité à avoir une vue d'ensemble

Une étude intitulée Micromanagement : le point de vue des employeurs montre que les micro-managers ont tendance à ne pas avoir une vision d'ensemble. Par conséquent, une vision micro peut avoir de lourdes conséquences sur les performances de l'équipe et de l'entreprise. Bien que la gestion des défis à un niveau micro pendant une période de crise puisse être vraiment utile et efficace, à long terme, c'est une façon risquée de diriger une équipe. Une compétence fondamentale pour tout manager est de savoir analyser une situation et trouver des solutions pour atteindre les objectifs au lieu de se concentrer sur les petites tâches quotidiennes. En faisant de la microgestion, les dirigeants risquent de ne pas remplir cette partie cruciale de leur rôle. 

Diminution de l'engagement et de la productivité

Dans un environnement de microgestion, les dirigeants comme les employés sont moins engagés et moins productifs, et ce pour de nombreuses raisons. L'une d'entre elles est la perte d'objectif. En étant bridés, les travailleurs peinent à trouver une raison d'être à leur travail. Quant aux dirigeants, le fait de contrôler et de se concentrer sur chaque détail les empêche d'avoir le temps de travailler sur des tâches utiles. En fin de compte, tout le monde commence à être moins engagé et motivé, ce qui affecte le niveau général de productivité.

Création d'un environnement de travail toxique

Les effets psychologiques du micromanagement contribuent au développement d'un environnement de travail toxique. Comme vous pouvez l'imaginer, le micromanagement est source de stress pour toutes les personnes concernées. Les signes les plus courants d'un environnement de travail toxique sont le manque d'initiative, la peur d'agir, un faible niveau de confiance et de reconnaissance. Ces aspects vous semblent-ils familiers ? Non seulement le micromanagement a les mêmes effets néfastes sur les personnes qu'un environnement de travail toxique, mais il en est aussi l'une des causes principales.

👋 Commencez un essai gratuit de l'application deskbird et offrez à vos employés plus de flexibilité avec la fonction de réservation de bureaux et la planification de la semaine !

Hausse de l'épuisement des managers et des employés

Les pratiques de microgestion génèrent beaucoup de stress, tant pour les dirigeants que pour les travailleurs. C'est pourquoi il est essentiel de former les cadres et d'encourager les approches de gestion positives pour améliorer la santé mentale de chacun. Le stress chronique peut avoir des conséquences néfastes sur l'ensemble de l'équipe, car il affecte la satisfaction, le bien-être, les performances et la productivité des employés. En mettant trop de pression sur eux-mêmes et sur leur équipe, les micro-managers courent un risque plus élevé de dépression au travail. S'il n'est pas réduit, ce stress peut entraîner l'épuisement professionnel du manager et de l'employé

Augmentation de la rotation du personnel

Selon Management Consulted, 70 % des travailleurs pensent à démissionner à cause de la microgestion et 30 % le font effectivement. Les effets négatifs de la microgestion nuisent à l'entreprise à long terme. Ils ont un impact sur la santé mentale, la satisfaction au travail, le bonheur et la productivité des employés, ainsi que sur les relations au travail. Tous ces aspects sont essentiels pour que les travailleurs restent à vos côtés et pour éviter les problèmes de rétention. Pour éviter une augmentation du taux de rotation du personnel, il est essentiel de n'utiliser les méthodes de microgestion que pendant une courte période et dans une situation spécifique. 

Femme travaillant à un bureau avec un homme la pointant du doigt
Employé mécontent faisant l'object d'une micro-gestion.

Bien que le micromanagement ait des effets négatifs sur le moral des employés à long terme, il est parfois bénéfique à court terme, par exemple pour former une équipe inexpérimentée, diriger un nouveau membre de l'équipe ou gérer un projet difficile. Toutefois, ce type de leadership peut affecter profondément le niveau de productivité, de satisfaction et de loyauté de votre personnel. S'il y a un aspect que nous vous recommandons de ne pas oublier pour que votre équipe s'épanouisse, c'est d'être orienté vers les personnes plutôt que vers les résultats. Faites-leur confiance, laissez libre cours à leur créativité, écoutez leurs besoins, soutenez-les, et le reste suivra.

Voulez-vous savoir ce qui favorise une atmosphère de travail positive et une main-d'œuvre satisfaite ? Lisez nos articles sur la satisfaction des employés pour en savoir plus et créer une méthode de travail réussie centrée sur les employés !

Paulyne

Paulyne est une spécialiste du travail hybride. Elle s'occupe de développement durable, des modèles de travail flexibles et de l'expérience des employés.

Les effets psychologiques du micro-management et leur impact sur l'entreprise